Merci !

Une 14e édition du Marathon des mots
au soleil de la lusophonie

Toulouse métropole
28 juin – 1er juillet 2018

 

Une salle en liesse acclamant debout le chorégraphe tunisien Rochdi Belgasmi au Couvent des Jacobins : ce sera l’une des dernières images de ce Marathon des mots avant que la chanteuse portugaise Cristina Branco et le comédien Mathieu Bauer ne viennent mettre un point final à cette 14e édition marquée par une forte participation du public.

Le Marathon des mots, couru passionnément dans 72 lieux de la métropole toulousaine et de la région Occitanie, n’aura jamais autant rassemblé de public. De la Chapelle des Carmélites au Théâtre Sorano en passant par les villes de Tournefeuille, Blagnac, Albi, Montauban, Saint-Jean ou Quint-Fonsegrives, le festival international de littérature de Toulouse Métropole, programmé par Serge Roué et Dalia Hassan, a une nouvelle fois fait la démonstration de sa capacité à fédérer un large public autour de ses quelques 200 propositions littéraires.

Cette année, le Marathon des mots accueillait les écrivains lusophones, programmait une série de « Conversations méditerranéennes » tandis que le Marathon des idées était l’occasion de rencontres, lectures et performances autour de la masculinité et des luttes féministes en présence de l’intellectuelle américaine Rebecca Solnit (Ces hommes qui m’expliquent la vie, L’Olivier). Le festival toulousain rendait hommage à Patrick Modiano, Georges Perros et fêtait également les 40 ans des Editions Actes Sud avec les quatre écrivains lauréats du Prix Goncourt : Laurent Gaudé, Jérôme Ferrari, Mathias Enard et Eric Vuillard.

« De Lidia Jorge, Gonçalo M. Tavarès (Portugal), José Eduardo Agualusa (Angola), Conceição Evaristo (Brésil), d’Antonio Muñoz Molina (Espagne) à Rebecca Solnit (Etats-Unis), le public a montré des trésors de curiosité pour la parole et la pensée des écrivains du monde entier, déclarait Olivier Poivre d’Arvor, président du Marathon des mots depuis sa création en 2005. Chaque année, la programmation conjugue habilement littérature étrangère, littérature française et essais. Chacun des écrivains invités contribue, à sa manière, aux échanges et débats d’idées. A leurs côtés, les artistes, grands comédiens français – d’Isabelle Carré à Ariane Ascaride, en passant par Clotilde Courau ou Charles Berling –, plasticiens et musiciens prêtent leurs talents aux mots des écrivains et enrichissent de leurs performances les grandes thématiques proposées. C’est une alliance magnifique entre la littérature et la scène, qui plaît énormément au public. Ce festival est unique en son genre… »

Souvent présenté comme « le plus international des festivals littéraires français », le Marathon des mots proposera sa 15e édition du 25 au 30 juin 2019. La littérature américaine (Etats-Unis) sera pour la première fois mise à l’honneur.

 

 

Le Marathon des mots est co-produit par Toulouse Métropole.
Il reçoit le soutien du Centre national du Livre (Ministère de la Culture),
de la Fondation d’entreprise La Poste et de la Région Occitanie.