Audrey Bonnet lit King Kong Théorie
de Virginie Despentes (Grasset)

King Kong théorie (Grasset)

« J’écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n’ont pas envie d’être protecteurs, ceux qui voudraient l’être mais ne savent pas s’y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l’idéal de la femme blanche séduisante qu’on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu’il n’existe pas. »

Lecture dirigée par Sébastien Bournac, directeur du Théâtre Sorano.

Virgine Despentes

Virginie Despentes est romancière et réalisatrice.
Son premier succès arrive avec Baise moi (1993, Florent Massot) vendu à plus de 40 000 exemplaires et adapté au cinéma. Les jolies choses (1998) est adapté au cinéma par Gilles Paquet-Brenner et reçoit le prix de Flore. Bye-Bye Blondie parait en 2004, elle l’adapte et le réalise pour le cinéma avec Béatrice Dalle et Emmanuelle Béart en 2012. En 2010, son roman Apocalypse bébé (Grasset) reçoit le prix Renaudot. En 2015, elle publie Vernon Subutex1 (prix Landerneau, prix Anaïs-Nin et prix La Coupole) et 2, puis 3 en 2017 chez Grasset.

Audrey Bonnet

Audrey Bonnet a suivi les cours de Valérie Nègre et François-Xavier Hoffmann au cours Florent de 1995 à 1997. Elle étudie au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris de 1997 à 2000 auprès de Stuart Seide et Jacques Lassalle. Elle entre à la Comédie Française en 2003 qu’elle quitte en 2006 pour explorer d’autres champs d’exploration. Elle est lauréate du Prix de la Meilleure Comédienne des Palmarès du théâtre 2013. Audrey Bonnet fait aussi du cinéma, on peut la voir dans Bord de mer de Julie Lopes-Curval, Laura de Pierre Zandrowicz…

Sébastien Bournac

Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay/Saint-Cloud, en parallèle de ses études littéraires, il commence une formation théâtrale et découvre la mise en scène avec le théâtre universitaire. Après plusieurs collaborations littéraires et artistiques (au Théâtre National de la Colline, au Théâtre des Amandiers à Nanterre) et une expérience d’assistant à la mise en scène (notamment auprès de Jean-Pierre Vincent), il est engagé en 1999 au Théâtre National de Toulouse comme collaborateur de Jacques Nichet sur plusieurs spectacles. On lui confie ensuite la responsabilité pédagogique et artistique de l’Atelier volant du TNT [2001/03] avec lequel il crée un diptyque à partir de l’œuvre de Pier Paolo Pasolini, Anvedi! et Pylade. En 2003, il fonde alors sa compagnie, Tabula Rasa avec laquelle il crée dès lors tous ses spectacles.
En mars 2016, il prend la direction du Théâtre Sorano de Toulouse.
Parallèlement à ses créations et à ses chantiers artistiques, la transmission est au coeur du projet de la compagnie Tabula Rasa. Sébastien Bournac met en place de manière très militante auprès des publics de larges programmes d’actions culturelles, de sensibilisation et de formation au théâtre (résidences, ateliers, stages, rencontres, conférences… ).

Crédits photos

Audrey Bonnet © Jean-Louis Fernandez I Sébastien Bournac © F. Passerini

Entrée libre
Réservation conseillée
  • Date
    28 juin 2018
  • Heure
    18:30
  • Lieu
    Théâtre Sorano
    | Toulouse
  • Durée
    45 minutes