Café, croissant : rencontre avec Nael Elthouky
(Les femmes de Karantina, Actes Sud)
et Wilfried N’Sondé
(Un océan, deux mers, trois continents, Actes Sud)

Café, croissant

Des auteurs du continent africain, quelques tables, des chaises, un café, un thé, un croissant : l’heure est à la rencontre en toute intimité avec les invités du Marathon des mots dans la Cour de l’Hôtel Dumay – Musée du Vieux-Toulouse, l’un des plus bels hôtels particuliers de la ville. Ces rendez-vous, sans la médiation d’un animateur, vous offrent l’occasion d’échanges simples et directs avec Wilfried N’Sondé et l’Égyptien Nael Elthouky.

Avec la participation des étudiants du Master Création Littéraire de l’Université Jean Jaurès.

Nael Elthouky

Né en 1978, diplômé en langue et littérature hébraïques, Nael Elthouky est journaliste (il a travaillé pour le grand hebdomadaire littéraire Akhbâr aladab) et traducteur. On lui doit des recueils de nouvelles, une novella et deux romans. Le premier, Chronique du temps de la grande guerre de 2006, a reçu un grand succès critique. Les Femmes de Karantina, a été unanimement salué comme l’une des œuvres les plus marquantes de la nouvelle littérature égyptienne. Il vient de paraître en anglais.

Wilfried N’Sondé

Né en 1968 à Brazzaville, Wilfried N’Sondé a grandi en Île-de-France et fait des études de sciences politiques à Paris avant de partir vivre à Berlin où il est resté vingt-cinq ans. Il habite désormais à Paris. En 2016, il a enseigné la littérature à l’université de Berne en tant que professeur invité.

Crédits photos

Nael Elthouky © Karim Hanafi l Wilfried N'Sondé © Legattaz

Entrée libre
  • Date
    30 juin 2018
  • Heure
    10:00
  • Lieu
    Hôtel Dumay
    | Toulouse
  • Durée
    1h