Clément Carabédian lit La ville gagne toujours
d’Omar Robert Hamilton (Gallimard)

La ville gagne toujours (Gallimard)

Traduit de l’anglais par Sarah Gurcel.

2011 au Caire. Des cris et des plaintes s’élèvent dans les rues. Des cailloux, des grenades et des slogans pleuvent sur l’armée. Le peuple égyptien se dresse contre le régime de Moubarak. Khalil, Mariam, Hafez et les autres s’engagent dans le mouvement. Chaque fois qu’ils descendent dans la rue, ils sont portés par le même espoir d’un avenir meilleur dans un monde plus juste. La révolution est en marche, qui changera pour toujours le sens de leurs vies.

Omar Robert Hamilton

Omar Robert Hamilton vit au Caire et à New York. Il est réalisateur et écrivain et a cofondé le Festival de Littérature de Palestine. Dès le début des affrontements en Égypte, Omar Robert Hamilton s’est rendu au Caire afin de prendre part à la révolution. Il a participé à la création du collectif Mosireen ayant pour but de documenter la révolution, informer le monde de la situation égyptienne et rendre hommage aux victimes. C’est cette matière qui a ensuite inspiré son roman.

Clément Carabédian

Parallèlement à son master d’Histoire, Clément Carabédian suit le cours de Zbigniew Horoks. Étudiant au Trinity College de Dublin, il rejoint la troupe de l’université. Il entre également à l’ENSATT. Cofondateur de La Nouvelle Fabrique, il s’investit dans les créations L’Hamblette de Giovanni Testori et Le Numéro d’équilibre d’Edward Bond. En juin 2012, il intègre la troupe du TNP, sous la direction de C. Schiaretti. Depuis novembre 2013, il est collaborateur artistique de la compagnie Le Théâtre Oblique.

Crédits photos

Omar Robert Hamilton © Sarah Lee I Clément Carabédian © Gilles Vidal

Entrée libre
Réservation conseillée
  • Date
    28 juin 2018
  • Heure
    20:00
  • Lieu
    Salle du Sénéchal
    | Toulouse
  • Durée
    45 minutes