Daniel Mesguich lit L’adversaire
d’Emmanuel Carrère (P.O.L)

L’Adversaire, P.O.L

« Le 9 janvier 1993, Jean-Claude Romand a tué sa femme, ses enfants, ses parents, puis tenté, mais en vain, de se tuer lui- même. L’enquête a révélé́ qu’il n’était pas médecin comme il le prétendait et, chose plus difficile encore à croire, qu’il n’était rien d’autre. Il mentait depuis dix-huit ans. Il a été́ condamné à la réclusion criminelle à perpétuité́. Je suis entré en relation avec lui, j’ai assisté́ à son procès. J’ai essayé́ de raconter précisément, jour après jour, cette vie de solitude, d’imposture et d’absence. »

Emmanuel Carrère

Emmanuel Carrère est né en 1957. D’abord journaliste, il a publié un essai sur le cinéaste Werner Herzog en 1982, puis L’Amie du jaguar, Bravoure (prix Passion 1984, prix de la Vocation 1985), Le Détroit de Behring, essai sur l’Histoire imaginaire (prix Valery Larbaud et prix de la Science-fiction française 1986), Hors d’atteinte ?, et une biographie du romancier Philip K. Dick, Je suis vivant et vous êtes morts. La Classe de neige, prix Femina 1995, a été porté à l’écran par Claude Miller, et L’Adversaire par Nicole Garcia. En 2003, Emmanuel Carrère réalise un documentaire, Retour à Kotelnitch, et adapte lui-même en 2004 La Moustache, co-écrit avec Jérôme Beaujour, interprété par Vincent Lindon et Emmanuelle Devos. Il a depuis écrit Un roman russe, D’autres vies que la mienne, et Limonov, prix Renaudot 2011. Ses livres sont traduits dans une vingtaine de langues.

Daniel Mesguich

Né à Alger, en 1952, Daniel Mesguich prend ses premiers cours de théâtre à partir de 1966 au Conservatoire national de la région de Marseille, dans la classe d’Irène Lamberton. En 1970, il suit des études de philosophie à la faculté de Censier, à Paris. En 1971, à dix-huit ans, il est admis au Conservatoire national supérieur d’Art dramatique de Paris, où il suit les enseignements d’Antoine Vitez et de Pierre Debauche. Metteur en scène, acteur, il dirige aussi le Théâtre Gérard-Philipe de Saint Denis et le Théâtre de (La Métaphore) à Lille. Dès 1983, il revient au Conservatoire comme professeur. De 2007 à octobre 2013, il en est le directeur. Daniel Mesguich a joué dans une quarantaine de films de cinéma. Au théâtre, il a joué, notamment, dans ses propres spectacles ou sous la direction de Robert Hossein, Antoine Vitez, Jean-Pierre Miquel…

Crédits photos

Daniel Mesguich © Nathalie Mazéas

Entrée libre
  • Date
    25 juin 2019
  • Heure
    20:30
  • Lieu
    Le Verger
    | Tournefeuille
  • Durée
    45 minutes