Daniel Mesguich lit Portnoy et son complexe
de Philip Roth (Gallimard)

Portnoy et son complexe, Gallimard

Entre les grands idéaux humanitaires qui l’animent et les obsessions inavouables qui le hantent, Alex Portnoy est la proie d’un insoluble conflit. Élevé́ dans le quartier israélite de Newark, par des parents abusifs, ligoté par des tabous et des interdits, submergé de conseils et d’exhortations, il est écrasé́ par une culpabilité́ d’autant plus angoissante que la sexualité́ et ses déviations les plus extrêmes ne cessent de l’obnubiler…

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Henri Robillot

Lecture suivie d’un entretien avec Daniel Mesguich animé par Brice Torrecillas

Philip Roth

En 1997, Philip Roth a gagné le prix Pulitzer pour Pastorale américaine. En 1998, il a reçu la Médaille nationale des Arts à la Maison Blanche, et en 2002, la plus haute distinction de l’Académie américaine des Arts et Lettres, la médaille d’or de la fiction, qu’avaient reçue avant lui, entre autres, John Dos Passos, William Faulkner et Saul Bellow. Il a été le lauréat à deux reprises du National Book Award, le PEN/Faulkner Award, et le National Book Critics Circle Award. En 2005, Le Complot contre l’Amérique remporte le prix de la Society of American Historians en tant que « roman historique le plus remarquable portant sur un thème américain pour l’année 2003-2004 », et le W. H. Smith Award du meilleur livre de l’année, faisant de Philip Roth le premier écrivain à avoir obtenu deux fois ce prix depuis sa création, il y a quarante-six ans. En 2005, Philip Roth est devenu le troisième écrivain américain à voir son œuvre publiée de son vivant dans l’édition complète et définitive de la Library of America. En 2011 il a reçu la Médaille nationale des humanités à la Maison-Blanche, puis a été le quatrième lauréat du Man Booker International Prize. En 2012, il a reçu la distinction la plus honorifique d’Espagne, le Prix Prince des Asturies, et en France en 2013, les insignes de Commandeur de la Légion d’honneur.

Daniel Mesguich

Né à Alger, en 1952, Daniel Mesguich prend ses premiers cours de théâtre à partir de 1966 au Conservatoire national de la région de Marseille, dans la classe d’Irène Lamberton. En 1970, il suit des études de philosophie à la faculté de Censier, à Paris. En 1971, à dix-huit ans, il est admis au Conservatoire national supérieur d’Art dramatique de Paris, où il suit les enseignements d’Antoine Vitez et de Pierre Debauche. Metteur en scène, acteur, il dirige aussi le Théâtre Gérard-Philipe de Saint Denis et le Théâtre de (La Métaphore) à Lille. Dès 1983, il revient au Conservatoire comme professeur. De 2007 à octobre 2013, il en est le directeur. Daniel Mesguich a joué dans une quarantaine de films de cinéma. Au théâtre, il a joué, notamment, dans ses propres spectacles ou sous la direction de Robert Hossein, Antoine Vitez, Jean-Pierre Miquel…

Crédits photos

Daniel Mesguich © Nathalie Mazéas

Entrée libre
  • Date
    26 juin 2019
  • Heure
    20:30
  • Lieu
    Médiathèque A.-L. Arruebo
    | Quint-Fonsegrives
  • Durée
    45 minutes