Elizabeth Masse lit On dirait que je suis morte de Jen Beagin (Buchet/Chastel)

On dirait que je suis morte, Buchet/Chastel

Mona a vingt-quatre ans, une vie cabossée, une âme pure et une intuition désastreuse lorsqu’il s’agit de se construire une vie meilleure. Le jour, Mona fait des ménages pour gagner sa vie, vidant au passage les tiroirs d’anxiolytiques de ses riches clients. Le soir, elle distribue des seringues aux junkies de Lowell, Massachusetts. C’est là qu’elle tombe amoureuse de M. Dégoûtant, un artiste raté et sans dents.
C’est le début d’une odyssée trash et burlesque qui la mènera jusqu’au Nouveau-Mexique. Là-bas, au milieu de loufoques en tout genre, elle s’évertuera, à force de cuvettes à récurer, de drogues plus ou moins douces et d’introspections un brin erratiques, à trouver sa place dans le monde.

Traduit de l’anglais (États-Unis) : Céline Leroy

Jen Beagin

Jen Beagin vit à Hudson, dans l’État de New York. Elle a collaboré à plusieurs revues et publié des nouvelles. On dirait que je suis morte est son premier roman, lequel a reçu un accueil enthousiaste outre-Atlantique et a été finaliste de plusieurs prix.

Elizabeth Masse

Née en 1972, Élizabeth Masse est danseuse, lectrice, auteur, comédienne et actrice pour le grand écran. La langue des signes fait aussi partie de son travail. Après quelques années en Bourgogne, dans le Nord et en Belgique, elle s’installe à Toulouse. Lectrice passionnée, amoureuse des mots, elle aime donner à entendre une histoire, les silences habités, les émotions qui en découlent.

Crédits photos

Jen Beagin © Beowulf Sheehan | Elizabeth Masse © Gilles Vidal

Entrée libre
  • Date
    28 juin 2019
  • Heure
    18:30
  • Lieu
    Espace diversités laïcité
    | Toulouse
  • Durée
    45 minutes