Emmanuel Noblet lit Capitaine
d’Adrien Bosc (Stock)

Capitaine, Stock

Le 24 mars 1941, le Capitaine-Paul-Lemerle quitte le port de Marseille, avec à son bord les reprouvés de la France de Vichy et d’une Europe en feu, les immigrés de l’Est et républicains espagnols en exil, les juifs et apatrides, les écrivains surréalistes et artistes décadents, les savants et affairistes. Parmi eux : André́ Breton et Claude Lévi-Strauss dialoguant, Anna Seghers, son manuscrit et ses enfants, Victor Serge, son fils et ses révolutions, Wifredo Lam, sa peinture, et tant d’inconnus, tant de trajectoires croisées, jetées là par les aléas de l’agonie et du hasard, de l’ombre à la lumière.

Adrien Bosc

Adrien Bosc est né en 1986 à Avignon. En 2014, il reçoit pour son premier roman, Constellation, le Grand prix du roman de l’Académie française. Fondateur des Éditions du Sous-sol, il est par ailleurs éditeur aux Éditions du Seuil.

Emmanuel Noblet

Comédien depuis 2000, au théâtre Emmanuel Noblet joue les auteurs classiques et contemporains (Shakespeare, Molière, Corneille, Marivaux, Garcia-Lorca, Durif, Lagarce, Mouawad…) avec de nombreux metteurs en scène dont Catherine Hiegel ainsi que dans des créations collectives. La saison dernière, il a joué Littoral de Wajdi Mouawad mis en scène par Simon Delétang au Théâtre du Peuple, Zaï Zaï Zaï Zaï de Fab Caro mis en scène par Paul Moulin au Théâtre Montfort, et Le Jeu de l’Amour et du Hasard en tournée avec Clotilde Hesme, Laure Calamy et Vincent Dedienne.
Il tourne pour la télévision notamment dans les séries SCALP de Canal+ et L’art du crime de France 2, au cinéma dans La Conquête de Xavier Durringer, La fille de nulle part de Jean-Claude Brisseau (Léopard d’Or 2012) et Chic de Jérome Cornuau au côté de Fanny Ardant.
En parallèle, il a été régisseur et éclairagiste au théâtre, collaborateur artistique et assistant de metteurs en scènes, au cinéma également. À la demande de l’auteur, il a mis en scène une lecture musicale de Boussole de Mathias Enard, prix Goncourt 2015. En 2017, son adaptation et mise en scène du roman Réparer les vivants de Maylis de Kerangal, qu’il a jouée 301 fois en France et à l’étranger, a remporté le prix Beaumarchais du Meilleur Spectacle et lui a valu le Molière du Seul-en-scène.

Crédits photos

Adrien Bosc © Eric Feferberg AFP Photo | Emmanuel Noblet © Aglaé Bory

Entrée libre
Réservation conseillée
  • Date
    29 juin 2019
  • Heure
    15:00
  • Lieu
    Théâtre de la Cité
    | Toulouse
  • Durée
    45 minutes