Éric Genovese de la Comédie-Française lit
Les femmes de Karantina
de Nael Elthouky (Actes Sud)

Les femmes de Karantina (Actes Sud)

Traduit de l’arabe (Égypte) par Khaled Osman.

Par cette saga familiale peuplée de personnages à la fois cyniques et truculents, immoraux et burlesques, Nael Elthouky dynamite la légende dorée d’Alexandrie. Une ville parallèle s’élève sous nos yeux, campée dans une langue qui s’amuse à conjuguer le jargon d’un essai pseudo-historique et le parler égyptien des bas-fonds, cru et coloré. Ce roman a été unanimement salué comme l’une des œuvres les plus marquantes de la nouvelle littérature égyptienne.

 

 

Nael Elthouky

Né en 1978, diplômé en langue et littérature hébraïques, Nael Elthouky est journaliste (il a travaillé pour le grand hebdomadaire littéraire Akhbâr aladab) et traducteur. On lui doit des recueils de nouvelles, une novella et deux romans. Le premier, Chronique du temps de la grande guerre de 2006, a reçu un grand succès critique. Les Femmes de Karantina, a été unanimement salué comme l’une des œuvres les plus marquantes de la nouvelle littérature égyptienne. Il vient de paraître en anglais.

Éric Genovese

Éric Genovese est né en 1967 à Nice. Il entre à la Comédie-Française en 1993, et devient sociétaire de la troupe en 1998. Il y mène des projets très divers, aborde le répertoire du dramaturge contemporain Tony Kushner et met en scène Le Privilège des chemins, un montage de textes de Fernando Pessoa. Sa passion pour l’opéra le conduit à jouer des rôles de récitant notamment dans : L’Enlèvement au Sérail de Mozart (2002) ; Le Martyre de Saint Sébastien de Claude Debussy. Éric Genovese mène un parcours de metteur en scène, tant au théâtre qu’à l’opéra, dirigeant notamment : Les Juives de Robert Garnier (2001), Rigoletto de Verdi (2007), et Cosi fan tutte de Mozart (2008). Au cinéma, il joue dans Jefferson à Paris de James Ivory et pour la télévision dans La Place royale de Benoit Jacquot (1993).

Crédits photos

Nael Elthouky © Karim Hanafi I Éric Genovese © DR

Entrée libre
  • Date
    30 juin 2018
  • Heure
    16:30
  • Lieu
    Théâtre du Pavé
    | Toulouse
  • Durée
    45 minutes