Jacques Bonnaffé lit L’amas ardent
de Yamen Manai (Elyzad)

L’amas ardent (Elyzad)

Aux abords de Nawa (Tunisie), un apiculteur, mène une vie d’ascète auprès de ses abeilles, à l’écart de l’actualité. Pourtant, lorsqu’il découvre les corps mutilés de ses « filles », il doit se rendre à l’évidence : la marche du monde l’a rattrapé, le mettant face à un redoutable adversaire. En véritable conteur, Yamen Manai dresse avec vivacité et humour le portrait aigre-doux d’une Tunisie vibrante, où les fanatiques de Dieu ne sont pas à l’abri de sa foudre.

Prix des Cinq continents de la Francophonie 2017.

Yamen Manai

Né en 1980 à Tunis, Yamen Manai vit à Paris. Ingénieur, il travaille sur les nouvelles technologies de l’information.Les éditions Elyzad ont publié son premier roman La Marche de l’incertitude (2010), Prix Comar d’Or en Tunisie, Prix des lycéens Coup de cœur de Coup de Soleil en France. Suivent deux romans parus également aux éditions Elyzad. La Sérénade d’Ibrahim Santos (2011) obtient le Prix Alain-Fournier, le Prix de la Bastide du Salon du livre de Villeuneuve-sur-Lot et le Prix Biblioblog.

L’Amas ardent (2017) est honoré de plusieurs prix littéraires : en Tunisie, le Prix Comar d’Or, en France, le Prix des cinq continents de la Francophonie 2017, le Prix Maghreb de l’ADELF et à la Réunion, le Grand Prix du Roman Métis. Il est en cours de traduction en Roumanie.

Jacques Bonnaffé

Jacques Bonnaffé est un comédien à part entière, engagé par ses choix au cinéma et sa relation aux auteurs. Il étend sa pratique artistique à des domaines multiples, lectures ou concerts-textes, mises en scène, enregistrements remarquables, performances ou banquets littéraires, accordant à la poésie vivante, qu’elle soit dialectale ou savante, une part privilégiée. Il produit une émission quotidienne de poésie sur France Culture. Les tournées bercent son temps à travers toutes les régions dans tous les formats de salles possibles.

Crédits photos

Yamen Manai © Odile Motelet I Jacques Bonnaffé © Carole Bellaiche

Entrée libre
Réservation conseillée
  • Date
    1 juillet 2018
  • Heure
    11:30
  • Lieu
    Chapelle des Carmélites
    | Toulouse
  • Durée
    45 minutes