Paul Beatty

Paul Beatty est né en 1962 à Los Angeles et vit à New York. Il est l’auteur de deux recueils de poésie et de quatre romans, The White Boy Shuffle (1996, traduit en français par Nathalie Bru sous le titre American Prophet aux éditions Passage du Nord-Ouest), Tuff (2000), Slumberland (2008) et The Sellout (2015, Moi contre les États-Unis d’Amérique, traduit par Nathalie Bru aux éditions Cambourakis), pour lequel il a obtenu le Man Booker Prize en 2016.

Moi contre les États-Unis d’Amérique, Cambourakis

Après American Prophet, Moi contre les États-Unis d’Amérique est sans doute le livre où Paul Beatty pousse le plus loin la féroce ironie qui caractérise ses romans : pour servir ce qu’il croit être le bien de sa propre communauté, un afro-américain va aller jusqu’à rétablir l’esclavage et la ségrégation à l’échelle d’un quartier, s’engageant dans une forme d’expérience extrême et paradoxale qui lui vaudra d’être trainé devant la Cour suprême. Un sommet d’humour grinçant.

Traduit de l’anglais (États-Unis) : Nathalie Bru

Crédits photos

Paul Beatty © Hannah Assouline