La peau douce , un film de François Truffaut
(119mn, France, 1964)

La peau douce

Au cours d’un voyage à Lisbonne, où il doit donner une conférence sur Balzac, Pierre Lachenay s’éprend de Nicole, une hôtesse de l’air. Lorsque son épouse Franca apprend cette liaison, Pierre décide de divorcer. Un film de référence porté par la grâce de Françoise Dorléac. (France, 1964, 119mn)

Projection précédée de la lecture par Marianne Denicourt de la préface de Patrick Modiano à l’album Elle s’appelait Françoise de Catherine Deneuve (Michel Lafon).

Tarif Cinémathèque

Catherine Deneuve

Catherine Dorléac dite Catherine Deneuve, née le 22 octobre 1943 à Paris. Considérée comme l’une des plus grandes actrices françaises de sa génération et de la seconde partie du xxe siècle, elle a été l’égérie de réalisateurs majeurs.  Lauréate de deux Césars de la meilleure actrice (pour Le Dernier Métro et pour Indochine), elle a également obtenu une nomination à l’Oscar de la meilleure actrice (pour Indochine). Elle a par ailleurs obtenu plusieurs prix à l’étranger, notamment dans les trois festivals internationaux les plus prestigieux que sont Cannes, Venise et Berlin.

Patrick Modiano

Patrick Modiano, né en 1945, est l’un des plus talentueux écrivains de sa génération. Explorateur du passé, il sait ressusciter avec une précision extrême l’atmosphère et les détails de lieux et d’époques révolues, comme le Paris de l’occupation, dans son premier roman, La Place de l’étoile, paru en 1968. Avec Catherine Certitude, il nous fait pénétrer dans l’univers tendre d’une petite fille au nom étrange, dont l’enfance se déroule dans le quartier de la gare du Nord, à Paris, au cours des années 1960. Il est le quinzième écrivain français à recevoir la prestigieuse récompense, le Prix Nobel de littérature, le 9 octobre 2014.

Marianne Denicourt

Marianne Denicourt débute à l’écran dans L’argent de Robert Bresson. Elle étudie le théâtre sous la direction de Patrice Chéreau et travaille avec le metteur en scène à trois occasions. Elle tourne avec Jacques Doillon, Benoit Jacquot, Claude Lelouch… Et co-écrit le scénario de Haut bas fragile avec Jacques Rivette. Elle réalise aussi deux documentaires : Une maison à Kaboul et Nassima, Une vie Confisquée. En 2014, elle joue dans Hippocrate, le dernier film de Thomas Lilti. On la retrouve à l’affiche du dernier film de Claude Lelouch, Chacun sa vie, en mars 2017.

François Truffaut

Critique puis réalisateur, François Truffaut est l’un des représentants majeurs de la Nouvelle Vague du cinéma français des années soixante. Enfant non désiré et mal-aimé, François Truffaut se réfugie dans le cinéma et la littérature. La fréquentation assidue des ciné-clubs l’amène à rencontrer le critique de cinéma André Bazin, son père spirituel, qui lui ouvre les portes des revues cinéphiliques : après un engagement dans l’armée en 1951, suivi d’une désertion, François Truffaut entre aux Cahiers du cinéma, puis à la revue Arts en 1953, où il publie des articles violemment polémiques contre l’académisme des cinéastes « de la Tradition de la Qualité ». Adepte d’un cinéma d’auteur, il admire Jean Renoir, Max Ophuls, et certains réalisateurs américains méconnus. Sans abandonner totalement son activité de critique, il passe à la réalisation en 1954.

Crédits photos

Marianne Denicourt © D.R

Acheter
  • Date
    28 juin 2018
  • Heure
    21:00
  • Lieu
    Cinémathèque de Toulouse
    | Toulouse
  • Durée
    2h15