Réflexions sur l’identité masculine :
rencontre avec Léonor de Récondo
et Olivia Gazalé

Réflexions sur l’identité masculine

La philosophe Olivia Gazalé propose avec son essai Le mythe de la virilité (Robert Laffont) une passionnante histoire du féminin et du masculin. Pour elle, si le mythe de la virilité vacille aujourd’hui, il faut s’en réjouir. Car la réinvention actuelle des masculinités n’est pas seulement un progrès pour la cause des hommes, elle est l’avenir du féminisme. Du côté de la fiction, Léonor de Récondo dresse dans Point cardinal (Sabine Wespieser) le portrait d’un homme en crise, à la recherche de sa véritable identité sexuelle.

Olivia Gazalé

Olivia Gazalé a enseigné la philosophie pendant vingt ans, en classes préparatoires, à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et aux Mardis de la philo, dont elle est la cofondatrice. Elle est l’auteur de Je t’aime à la philo – Quand les philosophes parlent d’amour et de sexe (Robert Laffont, 2012).

Léonor de Récondo

Née en 1976, Léonor de Récondo vit à Paris. Violoniste baroque et écrivain, elle a obtenu avec Amours, son précédent roman paru en janvier 2015, le prix RTL/Lire et le prix des Libraires. Rêves oubliés (2012), sur l’exil familial pendant la guerre d’Espagne, et Pietra viva (2013), qui évoque six mois de la vie de Michel-Ange, avaient déjà remporté un beau succès. Avec ce nouveau livre, qui paraît également chez Sabine Wespieser éditeur, Léonor de Récondo ancre son intrigue dans une question d’une grande actualité et impressionne à nouveau par l’amplitude de son talent et de ses sources d’inspiration.

Crédits photos

Olivia Gazalé © Patrice Normand | Léonor de Récondo @ Philippe Matsas

Entrée libre
  • Date
    29 juin 2018
  • Heure
    11:00
  • Lieu
    Librairie Privat
    | Toulouse
  • Durée
    1h