Rencontre avec Omar Benlaala

Enregistrant les souvenirs de son père Bouzid, Omar reconstruit son parcours : celui d’un homme, drôle et valeureux, venu de Kabylie à Paris en 1963. Bientôt, un troisième personnage s’invite dans le récit : Martin Nadaud. Lui est né en 1815, dans la Creuse. Comme Bouzid, il a choisi l’exil et trouvé sa place dans l’Est parisien. Lui aussi est maçon. Devenu l’un des rares députés ouvriers, lui aussi s’est posé les questions de l’injustice sociale et de l’instruction des plus pauvres. Trois autodidactes – un grand républicain, un chibani, un jeune homme sensible aux récits de migrations d’ici et d’ailleurs – s’épaulent dans la voie de la connaissance. Pour tracer une autre histoire de France.

Omar Benlaala

Omar Benlaala est né en 1974 à Paris. Déscolarisé très tôt, il devient à la fin des années 1990 l’un des premiers « barbus ». En janvier 2014, il poste un bref récit autobiographique sur le site Raconter la vie. Les éditeurs de la collection éponyme lui proposent alors d’en faire un livre. La Barbe paraît au Seuil un an plus tard. C’est un succès. Il publie aux éditions de l’Aube L’Effraction en 2017.

Crédits photos

Omar Benlaala © Corentin Fohlen

Entrée libre
  • Date
    27 juin 2019
  • Heure
    18:00
  • Lieu
    Librairie Études Mirail
    | Toulouse
  • Durée
    1 heure