The Pulitzer Conversations : rencontre avec William Finnegan et Viet Thanh Nguyen

The Pulitzer Conversations

Un événement pour fêter les 75 ans de la librairie : la conversation, animée par Jean-Luc Hees, ancien grand reporter à France Inter, entre William Finnegan (Jours barbares, Le sous-sol) et Viet Thanh Nguyen (Le sympathisant, Belfond), tous deux prix Pulitzer, l’une des plus prestigieuses récompenses de l’édition et du journalisme américains. Surfer invétéré, Finnegan est journaliste au New Yorker. Ses reportages sont le fruit de longues immersions. Né au Vietnam en 1971, avant de rejoindre les États-Unis en cargo avec sa famille, Nguyen intervient régulièrement dans les médias en tant que porte-parole des réfugiés.

Rencontre animée par Jean-Luc Hees

William Finnegan

William Finnegan est auteur de Cold New World, A Complicated War, Dateline Soweto, et Crossing the Line. Surfer invétéré, figure incontournable de la narrative nonfiction, journaliste au New Yorker depuis 1987, il a acquis ses galons de reporter sur le terrain, de la guerre civile au Soudan, de l’Apartheid en Afrique du Sud, des Balkans à la résurgence des gangs néonazis en Californie, ses reportages sont le fruit de longues immersions et de patientes observations, où, comme il aime à le résumer : “Je fouine, je parle aux gens, j’attends.” Il a reçu pour Jours Barbares en 2016 le prestigieux prix Pulitzer dans la catégorie Mémoires.

Viet Thanh Nguyen

Viet Thanh Nguyen est né au Vietnam en 1971. Après la chute de Saigon, il fuit le pays avec toute sa famille et rejoint les États-Unis en cargo, comme des milliers de boat people. D’abord réfugiés dans un camp en Pennsylvanie, les Nguyen s’établissent en Californie. Étudiant diplômé de Berkeley,Viet Thanh Nguyen devient professeur à l’université South California et entame en parallèle l’écriture de son premier roman, Le Sympathisant, qui s’impose dès sa sortie comme un immense succès critique et commercial. Finaliste des plus grands prix littéraires, dont le PEN/Faulkner, et consacré par le prix Pulitzer en 2016, traduit dans vingt-cinq langues, et qui lui vaut d’être comparé aussi bien à John Le Carré qu’à Saul Bellow. Viet Thanh Nguyen est également l’auteur d’un essai finaliste du National Book Award, Nothing Ever Dies, sur la guerre du Vietnam dans la mémoire collective, américaine et asiatique, ainsi que d’un recueil de nouvelles, The Refugees. Ces deux livres sont à paraître chez Belfond. Il vit à Los Angeles, avec son épouse et leur fils.
Les réfugiés, recueil de nouvelles, sortira le 5 septembre prochain chez Belfond, ainsi que Jamais rien ne meurt, essai sur la guerre au Vietnam.

Crédits photos

William Finnegan © DR | Viet Thanh Nguyen © BeBe Jacobs

Entrée libre
  • Date
    29 juin 2019
  • Heure
    15:00
  • Lieu
    Librairie La Renaissance
    | Toulouse
  • Durée
    1 heure