Yann Gael et Daniely Francisque lisent De purs hommes
de Mohamed Mbougar Sarr (Philippe Rey)

De purs hommes, Philippe Rey

Tout part d’une vidéo virale, au Sénégal. On y voit le cadavre d’un homme déterré́, traîné́ hors d’un cimetière par une foule. Dès qu’il la visionne, naît chez Ndéné Gueye, jeune professeur de lettres déçu par l’enseignement et fatigué de l’hypocrisie morale de sa société́, un intérêt, voire une obsession, pour cet évènement. Qui était cet homme ? Ndéné se met à la recherche de son passé…d’une écriture poétique et scrupuleuse, Mohamed Mbougar Sarr signe ici un roman bouleversant sur la seule grande question qui vaille aux yeux de son héros : comment trouver le courage d’être pleinement soi, sans se trahir ni se mentir, et quel qu’en soit le prix ?

Mohamed Mbougar Sarr

Mohamed Mbougar Sarr est l’aîné d’une famille de sept garçons. Il intègre le lycée français de la Défense du Prytanée militaire de Saint-Louis au Sénégal en 2002. Il obtient le titre de Meilleur élève des classes de Terminale au Concours général de 2009. Arrivé en France et après des études en classes préparatoires littéraires au lycée Pierre-d’Ailly de Compiègne, il poursuit son cursus à l’École des Hautes Études en Sciences sociales (EHESS). Il y effectue un master, formation Arts et langages et travaille également sur Léopold Sédar Senghor. Il devient lauréat du prix Stéphane Hessel pour sa nouvelle La cale (2014), est ensuite récompensé du prix Ahmadou Kourouma au Salon du livre de Genève et du Grand prix du Roman métis (Éditions Présence africaine, 2015) pour son premier roman Terre ceinte puis est élevé au rang de Chevalier de l’Ordre national du Mérite par le Président de la République du Sénégal. Son second roman Silence du chœur (Éditions Présence africaine – 2017) est lui récompensé du prix littérature monde au Festival Étonnants voyageurs de Saint-Malo. C’est en 2018 que paraît aux Éditions Philippe Rey son dernier roman De purs hommes.

Daniely Francisque

Daniely Francisque s’est formée à Paris, à l’atelier d’art dramatique du Théâtre de l’Air nouveau de Luc Saint-Éloy et au Laboratoire de l’acteur-Hélène Zidi et monte pour la première fois sur les planches en 1994.
Au théâtre, elle joue notamment dans George Dandin ou le Mari confondu de Molière mis en scène par Hassane Kassi Kouyaté, Romyo et Julie adapté et mis en scène par Hervé Deluge, Nous étions assis sur le rivage du monde de José Pliya mis en scène par Nelson-Rafael Madel, Le Collier d’Hélène de la dramaturge canadienne Carole Fréchette mis en scène par Lucette Salibur, Combat de femmes écrit et mis en scène par Luc Saint-Éloy, La Dispute de Marivaux par Kristof Langromme.
Au cinéma, elle joue dans plusieurs courts métrages, tels que La Noiraude de Fabienne Kanor et Véronique Kanor, le film à sketches français Paris, je t’aime d’Olivier Assayas, Noire Ode et Marronnage de Patrice Le Namouric, Vivre de Maharaki, Doubout de Sarah Malléon et Pierre Le Gall, et incarne Myriam dans le long métrage Tourments d’amour de Caroline Jules.
En télévision, elle joue dans les saisons 1 et 2 de la série française Guyane, Meurtres en Martinique réalisé par Philippe Niang, Les Îles d’en face de Philippe Giangreco, Tropiques amers réalisé par Jean-Claude Barny.
En 2010, elle fonde la compagnie T.R.A.C.K. avec Patrice Le Namouric, vouée à une création à la fois théâtrale et cinématographique, où elle assume les fonctions de comédienne, d’auteure et metteuse en scène.
En 2016, elle est auteur du spectacle Cyclones, présenté au public à l’issue d’une résidence de création au domaine de Fonds Saint-Jacques à Sainte-Marie (Martinique). Cyclones fait partie des dix pièces Coup de cœur sélectionnées parmi 300 du Festival Off d’Avignon par le jury du Club de la presse du Grand Avignon Vaucluse. En 2018, elle écrit et met en scène Ladjablès, femme sauvage, inspiré d’une figure de la mythologie caribéenne.
Metteuse en scène émergente, elle est aujourd’hui artiste en résidence à Tropiques Atrium Scène nationale de Martinique jusqu’en 2020.

Yann Gael

Yann Gael est un acteur franco-camerounais formé à la Classe Libre du Cours Florent et au Conservatoire National d’Art Dramatique dans la classe de Gérard Desarthe. Il créé le rôle de Chocolat dans la pièce du même nom dans une mise en scène de Marcel Bozonnet. Rôle qui sera ensuite porté par Omar Sy au cinéma. Il est le partenaire de Gérard Darmon dans la série policière Duel au soleil, puis d’Adriano Giannini dans Il Coraggio di vincere, pour la télévision italienne. Yann reçoit le prix du Meilleur Acteur au Festival de la Rochelle 2017 pour Le rêve français (réalisé par Christian Faure) – fresque historique entre la Guadeloupe et la métropole (Aïssa Maïga, Firmine Richard…). Il est dirigé par Paolo Sorrentino dans Silvio et les autres – biographie libre de Silvio Berlusconi – puis par Jean-Luc Herbulot dans la série panafricaine Sakho et Mangane tournée à Dakar. Sur l’invitation de Leonora Miano, il signe un chapitre du livre Marianne et le garçon noir, ouvrage collectif sur la masculinité noire, aux éditions Pauvert. Yann vient de finir le tournage du long métrage Salom, réalisé par Jean-Luc Herbulot.

Crédits photos

Mohamed Mbougar Sarr © DR | Daniely Francisque © DR | Yann Gael © DR

Entrée libre
Réservation conseillée
  • Date
    28 juin 2019
  • Heure
    20:30
  • Lieu
    Chapelle des Carmélites
    | Toulouse
  • Durée
    45 minutes